BARON & BARON > CITY GUIDES > VIETNAM > SAIGON - HO CHI MINH VILLE
LISEZ LE RÉCIT DE VOYAGE AU VIET NAM: 1999'2000 [DU MEKONG A LA BAIE D'HA LONG]
VISITEZ NOTRE PAGE DELTA DU MEKONG
> ALLER / VENIR
Saigon est située au Sud du Vietnam. son aéroport, le plus important du pays est desservi par la plupart des grandes compagnies asiatiques (Malaysia, Thai Airways, Singapore Airlines, Cathay Pacific...). Air France assure quatre vols depuis Paris. Saigon est le hub de Vietnam Airlines  qui dessert l'Extrême-Orient, l'Australie, Los Angeles (via Taipei), Dubai et l'Europe. Vols quotidiens vers Hanoi, Huê et Danang. 
Il est possible de rallier en bus les principales villes du pays. Ne pas être pressé: Saigon-Hanoi=72 heures! La voie cotière est également desservie par le "train de la réunification", un peu plus rapide...
La frontière cambodgienne n'est pas très loin par la route mais les controles sont toujours plus pénibles sur les voies terrestres.
> DORMIR
Notre adresse préférée est l'Hotel Rex: garage durant l'époque coloniale, QG des officiers US lors de la guerre, le Rex a un passé chargé. à l'angle des deux artères les plus animées (Nguyen Huê et Lô Le Loi) le Rex est au (et le) centre de la ville. le Rex ne joue pas la discrétion. la façade décorée à la chinoise devient, la nuit, un véritable arbre de noel! le hall et les salons ne sont pas moins bariolés. une des attractions du Rex est sa célèbre terrasse avec une vue imprenable sur le centre ville. le restau-bar (ouvert 24h sur 24) est une des adresses les plus en vues de Saigon. si la nourriture n'est pas mémorable, l'ambiance animée est des plus agréables. Autre adresse mythique mais qui nous a quelque peu déçus, le Continental. La façade n'est pas aussi belle que telle qu'elle paraît dans Indochine et dans The Quiet American. L'endroit garde quand même ses inconditionnels. Citons également deux autres palaces de la période coloniale: le Grand Hotel et le Majestic, qui ont fière allure.
Le Park Hyatt Saigon est l'établissement le plus luxueux de la ville. Idéalement situé, construit dans un style néo colonial, il offre des prestations haut de gamme et un vrai spa. L'avenir du Park Hyatt semble toutefois compromis par les problèmes structurels de l'immeuble dont le chantier s'est éternisé des années durant...
Dans le genre plus luxueux, et plus moderne, le Caravelle est une bonne adresse. très bien placé, il est décoré avec gout et dispose de tout le confort indispensable et superflu. Juste à côté, sur la rue Dong Khoi, vient d'ouvrir le nouveau Sheraton Saigon Hotel and Towers. Immense et très luxueux. Le Sofitel Plaza bénéficie de la réputation de la chaine mais est un peu plus excentré. Beaucoup plus clinquant, le New World s'adresse principalement aux hommes d'affaires asiatiques, tout comme le nouveau Mariott Renaissance Riverside.
Pour les hôtels bien situés pour petits/moyens budgets, citons le Indochine Hotel au 40-42 Hai Ba Trung, District 1. en plein centre ville il propose des chambres et un service de qualité entre 25 et 35 USD.
> MANGER
On peut aussi manger pour trois fois rien chez un des marchands de soupe, installés un peu partout. Les vietnamiens s'y restaurent à tout heure du jour et de la nuit!
Temple Club (29 Ton That Thiep, District 1): Restaurant raffiné qui sert une bonne cuisine vietnamienne dans un cadre meublé avec beaucoup de goût. Brad Pitt et Angelina Jolie y ont fait escale durant leur escapade à saigon.
Warda (71/7 Mac Thi Buoi, District 1): restaurant libanais soigneusement ouvert et décoré par luc lejeune, un marseillais amoureux du moyen-orient. une ambiance des milles et une nuits au coeur de saigon. pour les dépaysés en mal du pays, nostalgiques de chawarma.
> BOIRE / DANSER
La vie de nuit de Ho Chi Minh ville est à l'image de la réputation de la ville: très chaude.
Quing (31 Dong Du, District 1) Bar à vin chaleureux à la décoration soigné. idéal pour démarrer la soirée ou boire un dernier verre. Il y a même un foot massage au premier étage.
Lush (2 Ly Tu Trong, District 1): pour continuer la soirée après le Quing. bar/boîte où la génération branchée saigonaise se mélange aux expatriés de la ville dans un décor très graphique. Les horaires imprévisibles d'ouverture (et de fermeture surtout) dépendent de l'humeur de la police locale.
Volcano (148 cong quynh, district 1): boîte de nuit où se retrouve la jeunesse dorée de saigon.idéale pour faire la fête. 2 grandes salles et donc 2 ambiances et musiques différentes. hip hop ou house. pour la 2ème option prévoir des boules quies.
23rd Floor (88 Dong Khoi, District 1): terrasse du sheraton. les prix des drinks sont relativement chers, mais la vue panoramique sur saigon by night vaut le détour.
Autre terrasse, intéressante, celle du Rex. Un lieu de passage assez sympathique dans un décor tropical surplombant la ville.
> ACHETER
Tout: des tee shirts (pas de très bonne qualité), des casquettes frappées du drapeau vietnamien, des articles "Tintin au Vietnam" (le héros d'Hergé n'y a jamais mis les pieds!), des laques en tous genres, des cd et dvd à 1USD, des vêtements et autres textiles de qualité (superbes tuniques) au marché  Benh Tay, des articles de pharmacopée et autres bizarreries à Cholon, des tableaux et autres oeuvres d'art dans les nombreuses galeries du centre ville, des objets décoratifs dans des boutiques 'design' près de l'Hotel Rex, bref, il y en a pour tous les gouts et toutes les bourses.
> LIRE
GUIDES & RECITS
Le Destination Ho Chi Minh City Lonely Planet.  Saigon Zoo: Beauty and the Beast: The Subtropical Architecture of Possession, Loudpaper, Volume 3, Issue 2, Mary Walling Blackburn. Sights and Sounds of Saigon, Garrett Culhane. A Canadian's Impressions of the Streets of Saigon: Snake Wine and Spring Rolls, Robert Tompkins. 
Les nuits de Saigon, Claudine et Cyril le Tourneur d'Ison, Grands Reportages, n. 278, mars 2005. Derrière Ho Chi Minh Ville, toujours Saigon, Olivier Page, Géo, 155, janvier 1992.
SOCITETÉ & HISTOIRE
Deux excellents ouvrages chez Autrement: Saigon, le chantier des utopies, Autrement 95, janvier 1997, un portrait de la vie urbaine dans le Saigon post communiste et Saigon 1925-1945, de la "Belle Colonie" à l'éclosion révolutionnaire ou la fin des dieux blancs, Autrement-Mémoires 17, F.Franchini, 1992.
Saigon ou HCM ville? La question se pose. la 1ere ville du pays (7 millions d'habitants) avait été débaptisée par le régime de Hanoi lors de la réunification. Ses habitants ont toujours utilisé le nom de saigon, et celui-ci apparait sur la plupart des enseignes (sociétés, hotels) ainsi que sur les bus "saigon-hanoi". HCM est employé sur les billets d'avion et les publications officielles. En revanche, le code de l'aéroport international est resté SGN...
- l'appel de l'amérique -
La ville a bien changé, depuis l'arrivée des communistes. après des années de vaches maigres, Saigon est en pleine ébullition. Les affaires (et la corruption) vont d'un train d'enfer, les grattes-ciel poussent comme des champignons, le commerce (en tout genre) bat son plein. Après 20 ans d'absence, les américains sont de retour: ils nichent à nouveau dans leur représentation diplomatique bunkerisée qu'ils avaient évacuée en hélicoptères un quart de siècle plus tot. L'enseigne de la Citibank trone au sommet de la tour en mur rideau face à l'effigie de l'oncle Ho, le faux Hard Rock Café (derrière l'Hotel Caravelle) annonce l'ouverture prochaine du vrai (à l'Hotel Caravelle) et Baskin Robbins vend 50cl d'eau minérale à 3USD. Le paysage urbain de Saigon change à vue d'oeil. on peut l'admirer du 50e étage du Saigon Trade Center, immense et immonde gratte-ciel en mur rideau coiffé de 4 flèches. le hall du bâtiment est frigorifié et Rhéa préconise l'usage d'une combinaison étanche KWay avant d'y pénétrer!
- le centre colonial -
de nombreux bâtiments évoquent la présence coloniale française: l'Hotel de Ville, au bout de l'avenue Nguyen Huê, dont on critique habituellement la façade bariolée, mais qui n'est finalement pas plus kitsch que le reste de la ville. pour s'en convaincre, autant admirer le Théatre Municipal (à 150m de là) ou la Poste Centrale dont l'extérieur tarte à la crème cache une intéressante charpente métallique conçue par Gustave Eiffel. il ne faut pas rater les magnifiques cartes qui ornent les murs à gauche et à droite de l'entrée. En face de la poste se dresse un "landmark" de la ville, la Cathédrale Notre Dame dont la façade en brique est d'une rare sobriété. les touristes (ou les personnes qui ont visiblement l'air d'en être) ne sont pas admis à la messe (17h). curieusement, les fidèles parquent leurs mobylettes dans l'enceinte même de l'église dont les grilles se referment après le début de l'office. Le quartier n'a rien perdu de son animation d'antan. 
Plusieurs édifices ont changé d'identité avec les bouleversements de l'histoire. un ancien palais néoclassique est devenu Musée de la Révolution (photo ci-dessus). Une panoplie d'avions, hélicos et autres véhicules sont parqué dans les jardins qui sont souvent utilisés pour des réceptions. à l'autre bout de la ville, près de la rivière, le Musée Ho Chi Minh occuppe les anciennes Messageries Maritimes. cette belle construction en brique à la Aldo Rossi serait le plus ancien vestige français. pas loin de là, sur les quais, on trouvera l'ancien quartier des banques et l'Hotel Majestic avec sa façade un peu décrépie.

- les pagodes -
Dans la périphérie du centre colonial (le district 1), se trouvent de nombreuses pagodes. Il ne faut pas s'attendre à être émerveillé par leur architecture. leur intérêt réside davantage dans l'ambiance assez mystique qui y règne, surtout lors des prières. La Pagode de l'Empereur de Jade est la plus fameuse, elle comporte de nombreuses statues. la Pagode de Giac Làm, la plus ancienne de la ville, est intéressante pour l'atmosphère étrange que dispersent les encens. La Pagode Vinh Nghîem a une architecture betonnée assez lourde d'inspiration japonaise. 

Saigon, n'est pas une ville que l'on apprécie pour la beauté de ses monuments, mais plus pour son ambiance unique et pour sa vitalité. L'image la plus inoubliable de cette métropole est sans doute les embouteillages de mobylettes (photos ci-dessus). Et puis, nous avons notre coup de coeur: La  Mosquée Indienne (photo ci-dessous), derrière l'hôtel Caravelle. Construite au début du XXe siècle pour des immigrés indiens qui s'en allèrent lors de la guerre, elle s'inspire du style moghol et porte toujours à l'entrée un plaque avec l'inscription suivante (en français): "Mosquée Musulmane".

- cholon -
Est ce un quartier (le distric 5) ou une véritable ville? Le chinatown de Saigon est une fourmillière en ébullition qui vaut le détour. Cholon a un caractère particulier, ses propres règles, ses enseignes en idéogrammes chinois, et des masses humaines en mouvement dont la densité augmente à mesure qu'on se rapproche du Marché Binh Tay. Il ne faut pas manquer, non loin de là, les marchands de la rue thuan lan ong qui proposent leur pharmacopée traditionnelle. le best of est évidement les bouteilles d'alcool de serpent, avec un magnifique spécimen à l'intérieur. pour 65000 Dongs, Ralph a acheté (chez Tien Nghep, 112 Hai Thung Lan Ong, tel: 8573550)une bouteille de Johnny Walker au cobra. Autre curiosité dans le coin, l'Eglise Cha Tàm dont l'intérieur est un mélange de néogothique et de chinois. le christ est salué par des gongs ! une école et une crêche adjacentes donnent au lieu une ambiance sympathique et bon enfant.  <>On peut profiter de la route entre cholon et le centre-ville pour découvrir l'Hippodrome où des quais assez glauques longeant la rivière de saigon.

De cette metropole pas vraiment belle, on garde une image colorée et chaotique. Ville d'affaires et de plaisirs, célèbre pour ses fumeries d'opium d'autrefois et ses maisons (pas si) closes de toujours, Saigon, qui cultive son image opulente et populense, glamour et kitsch, reste unique, et ses dangers aussi. Dernier type d'agressions en recrudescence en ce début de troisième millénaire, celui de la seringue contaminée de SIDA...
Récit : Gregory Buchakjian ; Carnet d'adresses : Ghaleb Cabbabé ; Photographies : Patrick Kassardjian
2000-2007, Baron & Baron, tous droits réservés. >> CONTACTEZ NOUS